3 avril 2013 dans Actualités par .

Vers la création d’une zone de libre-échange asiatique

Les pourparlers entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud se sont achevés à Séoul. Ces consultations inaugurales avaient pour objectif de définir les contours du futur accord commercial entre ces trois pays. Le champ, le calendrier et l’accord commercial ont ainsi été délimités.
Malgré les différends en matière de territoire entre eux, les pays ont réussi à instaurer un climat de confiance afin d’entamer des premiers pourparlers. La Chine, qui a en grande partie boosté les prémices de ces discussions, a été celle qui a remis ce projet de création d’une zone de libre-échange trilatérale à jour. Le projet a, en effet, été évoqué depuis près de quinze ans mais aujourd’hui, la Chine est pressée par le désir de lutter contre l’influence croissante des Etats-Unis dans la région.
Ces derniers entreprennent, en effet, de mener campagne pour la création de la plus grande zone de libre-échange transpacifique. Ne figurant pas parmi les parties prenantes dans le cadre de ces pourparlers et désireuse de ne pas mettre ses intérêts en péril, la Chine a donc choisi d’être plus entreprenante pour que la création d’une zone de libre échange entre le Japon, la Corée du Sud et elle puisse voir le jour.
Si elle voit le jour, cette zone accroîtrait le poids commercial des trois pays. Cette zone verrait, en effet, transiter plusieurs centaines de milliards. A titre indicatif, les échanges commerciaux entre ces trois pays se sont chiffrés à 690 milliards de dollars en 2011.
Ces trois économies asiatiques pèsent à elles trois plus de 20% du PIB mondial. Cet accord ne manquera ainsi pas d’élargir leur puissance et de lutter contre ce que la Chine qualifie d’influence croissante des Etats-Unis. Les monnaies de ces trois pays s’en retrouveront aussi raffermies. Le couple euro-dollar pourrait ainsi ne plus être le seul couple star du marché des changes.

Tutoriel forex

1 commentaire

Forex Débutant La Référence en matière de formation et trading Forex.