21 juin 2013 dans Actualités par .

La revalorisation de l’euro est-elle durable ?

La forte appréciation de l’euro face à sa rivale américaine observée ces dernières semaines laisse les investisseurs dubitatifs. Ces derniers estiment que tout ceci est trop beau pour être vrai.

Ben Bernanke relance l’euro

La monnaie de l’Union européenne affiche ces derniers temps une série de bons résultats sur la bourse des changes des devises. Les cambistes expliquent cette situation par les difficultés auxquelles est confronté le dollar. La devise des États-Unis se déprécie surtout après la décision de sa banque centrale préconisant un renflouement de la masse monétaire américaine. Ben Bernanke ne prévoit un changement de sa politique baptisée QE3 que fin 2013.

Les investisseurs dans le doute

Malgré l’euphorie de l’euro, les investisseurs s’interrogent sur la pérennité des gains accumulés par la concurrente européenne du dollar. Cette dernière pourrait profiter des écarts manifestes des prix du crédit constatés entre l’Europe et les États-Unis, mais la conjoncture sur le continent n’est pas réellement profitable à l’adversaire de la devise des États-Unis. Les statistiques relatives au secteur de l’emploi révèlent que les travailleurs sont confrontés à des difficultés tandis que l’expansion n’est pas au rendez-vous à l’intérieur du vieux continent. L’économie allemande reste la seule à pouvoir espérer éviter la récession.

L’euro doit baisser pour préserver la compétitivité du Vieux Continent

La BCE ne peut pas prédire ce qui peut arriver à l’euro dans les jours qui suivent. L’économie des Nations d’Europe ne peut être compétitive si la valeur de la monnaie unique se maintient au-dessus de la barre symbolique de 1,3 dollar. Les analystes estiment que l’Europe doit limiter l’appréciation de cette monnaie. La banque centrale régionale excluant une nouvelle révision de son principal taux pourra dévaluer l’euro.

Tutoriel forex

Commentaires sont fermés.

Forex Débutant La Référence en matière de formation et trading Forex.