28 février 2013 dans Actualités par .

La dévaluation du yen se poursuivra t-elle?

Haruko Kuroda, président de la Banque Asiatique de Développement, a été proposé ce jour par le Premier ministre japonais Shinzo Abe comme gouverneur de la Banque du Japon. Aux postes de vice-gouverneurs, il a proposé Kikuo Iwata, universitaire, et Hiroshi Nakaso, responsable de la BoJ chargé des opérations internationales.
Réputé être partisan d’une politique monétaire très accommodante, le choix du premier ministre nippon n’étonne pas. Un choix qui se serait trouvé à l’origine d’un différend entre le Premier ministre japonais et le ministre des Finances. Ce derniers aurait, en effet, souhaité un candidat moins extrémiste à la tête de la Banque Centrale du Japon.
Ces trois candidats, pour pouvoir assumer leurs fonctions, doivent recevoir l’approbation des deux chambres de la Diète. La prise de fonction des candidats de Shinzo Abe demeure ainsi pour l’instant hypothétique compte tenu du fait que le Parti Libéral Démocrate, auquel il appartient, n’est pas majoritaire.
Le choix du Premier Ministre s’inscrit dans son objectif de mettre en place une politique monétaire dynamique pour favoriser la relance de l’économie japonaise. Malgré cet élan d’optimisme, le ministre japonais des Finances a souligné que la reprise économique du japon n’était pas chose acquise, malgré des indicateurs positifs.
Quoi qu’il en soit, si les candidats proposés par le premier ministre reçoivent l’approbation des parlementaires, le yen continuera de se dévaluer, conformément à la politique monétaire menée par l’actuel gouvernement japonais.
Les cambistes adoptent aujourd’hui une certaine réserve au yen, dans l’expectative des nouvelles nominations au sein de la BoJ

Tutoriel forex

Commentaires sont fermés.

Forex Débutant La Référence en matière de formation et trading Forex.