Arnaque Forex : attention

Aussi encadré soit-il, le marché des changes foisonne de courtiers et d’intermédiaires peu recommandables. La prudence reste la meilleure solution pour ne pas tomber dans le piège de ces opérateurs malveillants.

Un marché  très ouvert, mais peu transparent

Longtemps réservé aux seuls initiés, le marché  des changes s’ouvre au public au milieu des années 2000. Ce changement s’est fait ressentir assez rapidement : les particuliers assurent désormais 3 % des transactions journalières enregistrées sur le forex. En termes financiers, cette part représente environ 100 milliards de dollars échangés chaque jour par les traders non « professionnels ».

Le succès du forex auprès des cambistes amateurs entraîne avec lui son lot de problèmes. L’insouciance et le manque d’expérience des particuliers n’ont pas échappé aux opérateurs peu scrupuleux. Ces derniers ont rapidement mis en place des systèmes d’arnaques qui ont déjà pris aux pièges des centaines d’investisseurs.

Les mesures décrétées par les autorités financières ont certes porté leurs fruits, mais leur efficacité n’est pas toujours garantie. Nombre d’individus séduits par le trading de devises hésitent encore aujourd’hui à se lancer dans ce secteur, la faute aux lacunes de sécurité souvent évoquées dans les médias spécialisés.

Les arnaques les plus courantes

Les opérateurs illicites rivalisent d’inventivité  pour tromper les traders les moins prévenants. Entre autres ruses montées de toutes pièces, la manipulation des « spreads » constitue leur manœuvre favorite. Le principe est simple : le broker malveillant facture une bonne partie de ses commissions sur la différence entre le prix vendeur et le prix acheteur. Le spread indiqué sur la plateforme dépasse généralement la moyenne des 3 points pratiqués sur le marché.

Dans la pratique, ce stratagème se déroule le plus souvent sous forme de « slippage » sur les ordres : le prix réellement exécuté est nettement différent du prix demandé. Fréquent même avec les courtiers les plus transparents, ce phénomène l’est encore plus sur les plateformes peu fiables. À noter cependant que tout « slippage » ne peut forcément être l’œuvre d’un broker malveillant. Ce décalage trouve également ses origines dans la psychologie du marché, le délai d’exécution des transactions ou même le temps de réaction de l’investisseur.

Autre arnaque très fréquente, la diffusion de messages et autres commentaires mensongers que sont les scams. Les fraudeurs n’hésitent pas à vanter les mérites du trading de devises en promettant un rendement on ne peut plus alléchant. Entre un profit de 400 % en quelques heures ou une plus-value de 3 000 pips par journée, les investisseurs ont de quoi être intéressés par leur offre.

Détecter les arnaques du forex

Les opérateurs frauduleux n’hésitent pas à recourir aux médias officiels, journaux, magazines économiques et les sites spécialisés pour poser leurs appâts. Leurs annonces se mélangent souvent aux communiqués des brokers honnêtes, ce qui rend le tri encore plus compliqué. Pour ne pas tomber dans les pièges des arnaqueurs, tout trader doit avant tout apprendre les bases ainsi que le déroulement d’une opération de change.

Il saura ainsi qu’un trade avec 400 % de profit n’en est vraiment pas un et qu’une plus-value de 3 000 pips par jour relève de la fiction. La conduite à adopter se résume comme suit : si une annonce publicitaire paraît trop alléchante pour être vraie, alors il faut se méfier. Si le trader s’entête à croire les promesses de ce broker, il peut toujours vérifier son sérieux et sa fiabilité sur le site de la Banque de France ou sur le site du régulateur des marchés européens.


1 commentaire

Commenter




Forex Débutant La Référence en matière de formation et trading Forex.